jeudi 1 décembre 2016

L'homme volant

Lorsque l'homme volant
Vient percuter la vitre
De sa vie, un chapitre
S'ouvre désespérant

Ses ailes se déploient
Mais l'air fendu abîme
Sa raison, son intime
Prend le pouvoir et croît

Les nuages galants
Sont en dessous des cimes
Empêchés qu'ils s'arriment
Portés par les courants

Au loin le Soleil blond
Ne peut être une cible
Les côtes sont invisibles
Alors il tourne en rond