jeudi 29 décembre 2016

Nouveau jour Nouveau rêve éteint

Nouveau jour Nouveau rêve éteint
Je marche dans ma vie absent
Je vois des visages en sang
Des enfants qui pleurent de faim

Mon cœur s'étreint d'une douleur
Mes bras sont trop courts pour aimer
Tous ces pauvres gens délaissés
A leur offrir n'ai que mes pleurs

Je regarde passer le temps
Ma poussière emportant l'espoir
Mes larmes deviennent torrent
Je ne sais plus quoi faire encor
J’attends que revienne le soir
A nouveau embrasser mon corps

Imprimer la page