vendredi 27 janvier 2017

La Quête

Les paradis funèbres sont proches de nous.
L'idéal humain est source des plus grands maux.
Il prend sa vie au fin fond de notre cerveau
Pour mieux nous avilir et nous vaincre toujours.

L'origine paternelle de ce désordre
Est axée entre l'orgueil et la lâcheté.
L'origine maternelle de ce pêché
Est placée entre l'humanité et la mort.

L'enfer céleste est encore sans grand danger
Face au péril sournois d'un Éden oublié.
Si l'homme aime à changer de personnalité,
C'est qu'il n'est rien d'autre qu'une divinité.

Et pourtant il suffit d'éveiller son regard,
D'aiguiser son plaisir, éternel amoureux,
De vie et de beauté devenir désireux
Pour se voir s'épanouir dans le plus beau des arts ;

L'esthétisme divin d'une vie très humaine ;
Le regard lumineux sur ce monde attristant ;
L'apparence neutre de notre âme immanente,
Raison, coeur et sens explorant ce vaste thème.

Thème éternel, c'est vrai, est cet amour parfait,
Le symbole d'une quête irréalisée,
Recherche absolue sans futur ni passé,
Centre d'intérêt de toute humanité.