dimanche 15 janvier 2017

Regardez l'oiseau noir

Regardez l'oiseau noir
Picorant mon espoir
Avenirs oubliés
Promesses décimées
Trempant ses longues griffes
Dans ce flot de sang vif
Amour nu et violé
Sur mes joues, noir, salé
Son bec veut arracher
Ma gorge délaissée
Mon cri pourtant s'étend
Douleur sans fin dément
Ses yeux perçant l'armure
Brisant mon ossature
Je voudrais m'exposer
Je voudrais tout hurler
Mais ses ailes m'étouffent
Et mon âme est un gouffre
Où je m'enfonce heureux
Laissant ma vie sans feu

Imprimer la page