vendredi 27 janvier 2017

Rêves animés, avez-vous une âme?

Vois! Tu peux, si tu veux, t'envoler
Tout la haut dans les cieux merveilleux!
Rien ici n'est vraiment ténébreux!
Juste une question de volonté!

Vois l'oiseau aux ailes argentées,
Il ne pense jamais aux chasseurs
L'attendant. Il vit sans cette peur
De ne pas, le bonheur, approcher.

Lui ne s'occupe que de ce vent
Qui le porte au-delà des déserts.
Il file vers sa vie et espère
Ce nouveau pays si accueillant.

Pourquoi faut-il que l'homme imagine
Son malheur, sans vivre son présent?
Faut-il donc qu'il soit si innocent
Pour, de mauvais rêves, tant souffrir!

A moins qu'il ne rêve sa souffrance,
Comme en ces rêves si réalistes
Où toute émotion est ressentie,
Sauf sa mort qui le sort du silence?

Sommes-nous papillons assoupis
Rêvant, d'un homme, vivre sa vie?