lundi 13 février 2017

L'amant endormi

Tel un amant après l'amour,
Un homme se repose seul.
Il dort allongé en plein jour,
Dédaignant l'ombre d'un tilleul.

A son flanc droit, comme une rose,
Signe de sa sincérité.
Il a une mauvaise pose.
En dormant ses mains vont bleuter.

Là sous les rayons du Soleil,
Tout son corps est pourtant bien froid.
Et cette rose, une merveille...
Soudain je la vois avec effroi.

Pour une idée ou un pays,
Ce jeune laissé à son sort
Sans avoir aimé une amie,
Cet homme bien trop jeune est mort.

Imprimer la page