jeudi 16 février 2017

L'aurore du bonheur n'est pas pour ce demain

L'aurore du bonheur n'est pas pour ce demain
Il ne saurait être question un seul instant
D'une idylle d'un vol de colombes soudain
D'un rêve insensé d'un espoir pour moi gitan

Le vent souffle sur la plaine emportant plus loin
Les silences les cris les gémissements sourds
Mon cœur me renvoie à mon vide et d'échos point
Cette brise me prend tout Reste sans secours

La pluie draine la terre alourdie par les charmes
Diaboliques des désirs et des passions
Sur mes joues blêmes et froides coule une larme

Les vapeurs putrides gagnent mon noir cerveau
Comme autant de vers non poètes en action
Ces parfums infernaux entrouvrent mon tombeau