dimanche 12 février 2017

Les vents sombres se répandent

Les vents sombres se répandent
dans mon cœur, des crevasses sans fonds se découvrent, des amas de corps putrides se dévoilent devant mes yeux horrifiés. Jamais ! Jamais je n'ai voulu ça ! Et pourtant ! La vie ici s'éteint tel un phare se perdant dans la nuit de l'océan, tombeau des poissons, cercueil infini et sans collision. Plus de vices, plus de vie, juste un ruisseau s'écoulant selon les saisons, arrosant deux - trois arbrisseaux. Un peu d'eau, un peu de vent mais rien ! Histoire d'absence d'histoire ! Histoire de ce qui ne sera plus! Chercher un autre océan pour ma terre ! Chercher lequel pourra naviguer pour lui rapporter ses richesses car mon bateau est vide : chercher celui qui sera calme car je ne connais que la tempête. Chercher celui qui vogue droit car je ne connais aucun agrément. Chercher celui qui amènera ma terre à ma place ! Chercher le suivant, l'autre, celui qui ne sera pas moi...

Imprimer la page