mardi 14 février 2017

L'espoir

L'espoir : amour perdu, amitié retrouvée
Sa parole reste hélas silencieuse
La passion proscrite, et pourtant de l'aimer
Je ne peux résoudre mon cœur à l'oublier
Je me raccroche à cette amitié précieuse

Revoir ses yeux d'un bleu où se noie l'âme émue
Sentir son doux parfum plongeant mes souvenirs
Dans un monde angélique étoilé de sa vue
Où je suis uni et fier de l'avoir connue
Nos baisers et nos corps s'aimant dans un soupir

Mais la raison froide m'empêche d'espérer
Un mur froid se construit, séparant nos histoires
Je l'ai perdue, ma sœur, et je sens émerger
De cet océan passif des récifs mensongers
Je crains cette amitié de n'être qu'illusoire

Je pleure, je souffre mais pour ma muse aimée
Pour la voir, lui parler, je suis prêt à jouer
Cette pièce tragique où le jeu est faussé
Un jour elle avouera un brulant amour né
Je quitterais la scène ému mais dévasté