mercredi 15 février 2017

L'orage a grondé dans son cœur assassiné

L'orage a grondé dans son cœur assassiné
Maintenant il pleut sur ses joues un vrai torrent
De peines de craintes abandon incontrôlé

L'histoire sans cesse semble se répéter
Comme un jeu dont la règle le voudrait perdant
Et ce quelles que soient les douleurs à supporter

Mais il ne veut plus se voir ainsi inonder
De ces remords de ces chagrins abrutissants
Son fol esprit déjà bien trop fragilisé

Il ne veut plus son coeur dans un flot noir noyer
Pour de vaines passions saigner tout larmoyant
Par égocentrisme le voir fossiliser

Il lui faut répéter et se persuader
Que son problème à sa personne est inhérent
Il ne sait pas et ne sera jamais aimé

Et vogue la barque sur les flots argentés
De sa vie Seul à bord il est le commandant
Ni trahison ni mensonge ne connaîtrait
Il est son meilleur ami, son meilleur amant