mardi 23 mai 2017

Automatique : L'hiver est parti

L'hiver est parti, emporté par l'Aigle mon ami
Le printemps fleurit dans mes veines, accompagnant mes mains
Elles glissent sur le papier blanc comme mon espoir
Et mes lignes sont des rêves accomplis dans mon cœur

L'hiver est parti, je suis prêt enfin à vivre et exister
L'écriture guidant mes pensées et mes pensées mes écrits
Ma quête d'existence prend forme via ces rimes
Et porte aux nues ma délivrance et mon amour universel

Je refuse le combat, la haine et la violence
J'étais un soldat obéissant, prêt à tout pour sauver mon Ange
Je suis un médecin prêt à soigner les plaies de mes enfants
Je suis un conteur qui éveille leurs idéaux, leurs avenirs

L'hiver est parti, je vois les fleurs envahir mon esprit
Parfums de roses, de jasmin et de violette
Mon âme se plaît enfin à voir les jours à venir
Avec la chair de mon sang, qu'ils respirent ces baumes

L'hiver est parti, je voyage enfin, sortant de ma cellule
Mes mains sur le clavier ouvrant mon portail rouillé
Je regarde au loin, je vois leurs futurs envisageables
Et je les porte à bout de bras et de tout mon cœur

Je cherche à être un et uni avec ce qui m'entoure
Je cherche à être dans chaque instant plein et entier
Je cherche à être sans déraison ni colère
Pas un saint, mais un être humain, simplement

Imprimer la page