jeudi 18 mai 2017

Le vent dans mes cheveux

Le vent dans mes cheveux, droit devant l'océan
J'observe les vagues déferlant à mes pieds
Chacune voudrait là m'emporter dans un temps
Qui n'est pas le mien, loin de mes terres souillées

Mais je reste ancré, mes pieds dans le sable dur
Elles me fouettent mes jambes par trop brulées
Par le Soleil vibrant, astre violent et pur
Et le souffle marin effritant ma cornée

Ce bruit de flux, reflux me berce doucement
M'isolant du reste dans ma tête apaisée
Mes sens dansent au rythme éternel et pesant
Des marées selon la Lune désespérée

Elle voudrait m'élever, tel Cyrano la-haut
Poussières d'étoiles sur mon manteau vieilli
Mais ne peut qu'éclairer mes nuits, mes idéaux
Laissant apercevoir l'écume qui jailli

Je peux rester ainsi des heures, immobile
Et pourtant voyageant dans des contrées lointaines
Où l'amour et la paix dont un monde subtil
Pardon universel et les âmes sans peine