samedi 27 mai 2017

Les inséparables, oiseaux merveilleux

Les inséparables, des oiseaux merveilleux
Qui vivent, exception, un amour éternel
Une fois en couple, leurs vies, bien que charnelles
Sont à jamais unies, et ce sous tous les cieux

Ils ne se séparent jamais, restent ensemble
Quelque soit le nombre des années écoulées
Quelle est cette magie qui les maintient soudés
Jamais une échappée pour que leur voies ne tremblent

Si l'un des deux vient à mourir, second miracle
Le dernier, fidèle, restera à jamais
Seul dans le souvenir d'un couple si parfait
Leur amour est unique et il en est le sacre

De nos jours, les humains passent de l'un à l'autre
Changent, telle chemise, un amour pour un autre
Produit de consommation où l'égo se vautre
Ce chemin n'est pas le mien, il  peut être vôtre

Tout comme ces oiseaux, mon cœur une fois pris
Je ne peux l'offrir car il ne m'appartient plus
Je demeurerais seul, mais resterais ému
Non triste mais vivant, car mon cœur reste épris

Je sais, le divorce est banalisé, fréquent
Mais permettez à mon cœur d'être différent

Imprimer la page