lundi 22 mai 2017

L'océan bleu caresse ma frégate argentée

L'océan bleu caresse ma frégate argentée
Les flots clapotent le long des flancs assainis
Le pont reste sec et stable pour mes pensées
Le roulis disparu, je vois enfin ma vie

Les haut-fonds ne me font plus d'effroi comme avant
J'y vois une source de réflexions vitales
Je n'ai plus peur du noir, le bleu, le vert, l'argent
Se mêlent en mon âme en de milles pétales

Les rivages proches sont autant d'amitiés
Que je croise et salue, retirant mon chapeau
Libérant mon esprit aux vents doux initiés
Par ces amours simples, sans préjugé et beaux

Le vent caresse mes cheveux, si relâché
Et je profite du Soleil sans me bruler
Et je profite de la Lune bien-aimée
Mes vers glissent sur le papier, non écorchés