lundi 15 mai 2017

L'oiseau éternel

L'oiseau éternel se complet à me fixer
De son regard profond, tantôt fier, amical
Tantôt sombre et sinistre, emportant mon mental
Dans un pays tout neuf à mes yeux embrumés

Il est moi, je suis lui, nous sommes une union
Deux faces d'un même personnage ambigu
L'un invitant l'autre à se poser, mis à nu
L'autre s'envolant plus loin que mon horizon

Ni mal, ni bien, recherche intérieure de vie
Poursuivant ce chemin non tracé à venir
Regardant tout autour, les autres découvrir
Attraper cette main tendue ou dans l'envie

Ses ailes tout autant apportant la lumière
Des cieux illuminés au dessus des nuages
Tout autant me plongeant dans les sombres orages
De mes noirs errements, laissant pousser le lierre

Cet horizon offert me soulage, confiant
Aujourd'hui et demain, regardant le passé
Avec pardon, pour moi et les autres damnés
Un univers vivant et sain, amour, souriant

Imprimer la page