mardi 13 juin 2017

Automatique : L'oiseau bleu s'élève dans les cieux

L'oiseau bleu s'élève dans les cieux
Il n'est plus aussi sombre qu'avant
Silencieux il demeure mais il vole dans un ciel sans nuage
Son allure est majestueuse et emplie de splendeur

La Lune brille tout autant qu'avant
Mais elle n'a plus cette couleur camarde
Elle luit et éclaire les buissons de ma vie
Elle m'entoure de cet amour universel

Si les poètes vouent un clair obscur à ce astre
Sans doute est-ce parce qu'elle reste mystérieuse
Qu'elle change constamment, du noir au blanc
Qu'elle est montante et descendante

Le triptyque Terre, Lune, Soleil est un tableau
Que tout artiste voudrait inscrire de ses pinceaux
Que se fusse à l'encre de chine, en couleurs
Ou par de simples mots alignés maladroitement

Et l'oiseau bleu réussit à fusionner ces trois forces
La force tellurique, la force magnétique, la force de la vie
En une passion qui nourrit mon espace
Mon esprit et ma conscience

Je ne fuis plus devant mon chemin
Je l'assume, pas après pas
Chemin parfois difficile et incompris
Mais chemin de vie, chemin d'esprit, chemin de cœur