mercredi 28 juin 2017

L'illusion d'exister

Mon cœur solitaire, mon âme est compassion
Mon cœur aime comme un fou pourtant isolé
Mon être m'interdit vers elle toute action
Ses sentiments se sont effacés, immolés

Je ne peux qu'observer de loin celle qui fut
Mon Univers, celle que j'ai cru embrasser
Pour cette éternité, serment porté aux nues
Je ne peux que pleurer loin des regards glacés

Mon âme embrasse autant que possible la vie
L'illusion d'exister, continue de rêver
A un monde meilleur où l'espoir me sourit
Je ne sais si c'est un mythe ou réalité

Ma raison combative voudrait choisir ses luttes
Il est folles quêtes mais qui sont justifiées
Le point d'arrivée n'est pas mon ultime but
Le chemin parcouru, mes pas, sont ma fierté

Imprimer la page