samedi 17 juin 2017

Ma vie n'est pas tracée

L'amour et l'amitié
Le pardon, la sagesse
L'avenir non tracé, j'en suis le charpentier
Je prends tous mes outils, mon âme romanesque

Je ne sais où je vais
Je doute aussi de moi
Pourtant je prends la plume alignant à jamais
Ses vers décomposés pour couvrir mon effroi

Parfois si isolé
Une main me secoure
Et j'écoute ces voix là pour me rassurer
Humanité réelle ou messages plus sourds

Quête d'un idéal
Recherche de beauté
Je me livre sans fard et mes passions dévalent
Sur mon petit cahier, l'égo mis de côté

Parfois aussi le Spleen
L'autre face de l'âme
Les vagues sur mon lac où ma tristesse dine
Le ciel se reflète, poussant mes pions à dame

Au ciel vole mon Aigle
Bienveillant, parfois rude
Il ne m'oublie jamais, sa critique est la règle
Elle est bénéfique, brisant mes peurs absurdes

Je voudrais m'élever
Quitter vos faux-semblants
Mensonges déjoués, du flot me libérer
Vivre et être à jamais, signer tout de mon sang

Ma vie n'est pas tracée
Le brouillard est partout
Les pieds au bord du gouffre et les sens agités
Chemin de la raison, ou délire d'un fou