mercredi 28 juin 2017

Méditation pour exister

Une boule au plexus, larmes incontrôlées
Et pourtant rien de neuf, hormis ces questions
Existentielles sur la vie, chemins pavés
Ou laisser sa trace sur l'herbe par friction

Afin de me soigner, je m'assoie et j'expire
Profond et lentement, mon corps droit bien calé
La tête s'élevant, et ma vie qui transpire
Je m'observe de loin et mon intimité

Je prends dans mes deux mains cet étau qui m'étreint
Je le berce comme un enfant que l'on console
Une fois plus léger, il s'envole au matin
De ma conscience émue, je reste là, au sol

Les idées, les passions, tentant de les laisser
Voguer au-dessus de mon lac sans un remous
Être plein et entier, ne plus être blessé
Vivre enfin qui je suis, sans faux-semblant, debout

Faire surgir mon âme inconsciente et si forte
Portant la vérité et mon humanité
Laisser l'Ego, les peurs hors, de mon cœur, des portes
Ce chemin est peut-être à l'échec, las, voué

Mais je me dois encore et toujours d'essayer
Mon esprit apaisé et toujours avancer