samedi 10 juin 2017

Mon aigle est revenu, plus pressant que jamais

Mon aigle est revenu, plus pressant que jamais
Son regard scrutateur vaut l'inquisition passée
Qui crois-tu donc être ? La vie n'est qu'un ballet
Où, toi, piètre danseur, du Sol tu n'as les clefs

Ses yeux noir, l'image de mon puits sans lumière
Absorbent mes pensées dans un tourbillon lent
Quelle est donc ta valeur ? Dans ce monde d'argent
Un humain ne vaut pas les habits qui l'adhèrent

Se tenant à distance, en ami, par respect
Ou pour ne pas planter ses serres dans mon cœur
Penses-tu avoir un rôle, une mission ? Pleure !
Cet océan humain t'oubliera sans regret

Ses ailes se déploient, me cachant le Soleil
Et la Lune blafarde, assombrissant mon âme
Comment influencer lors que l'esprit en drame ?
Ouvre les yeux et vois ! Où est donc ton éveil ?

Ses ailes brassent l'air, vent de folie soufflant
Dans mon esprit fragile, envoutant mon amour
Tu n'est pas différent, autant qu'eux tu es sourd !
Veux-tu continuer, chemin en faux semblant ?

Ne sais pas qui je suis, pourquoi je suis ici
Si j'ai une valeur, perdu dans l'infini

Imprimer la page