dimanche 13 août 2017

L'eau nouvelle a coulé

L'eau nouvelle a coulé, l'amont régénéré
Les souvenirs, rochers, sources de mes remous
Ne laissent qu'une écume emportée tel un fou
Par le courant de la vie ne pouvant s'arrêter

Seule la rivière demeure permanente
Les émotions filent dans l'océan des pleurs
Le passé révolu, le lotus est ma fleur
Sera l'eau de demain, le cœur souffrant l'amante

L'effervescence ne reste qu'à la surface
Mes profondeurs ne sont pas si émues par elle
Je me concentre et je m'observe par parcelle
Mes peines et mes peurs très lentement s'effacent

Le cœur haletant et les poumons expulsant
Les noirceurs d'un passé qui restent mon futur
Je marche de l'avant, non par espoir, fracture
Mais par la volonté, mon esprit hors du temps

Imprimer la page