mardi 31 janvier 2017

L'oiseau de feu se prépare à redécoller

L'oiseau de feu se prépare à redécoller
Il pointe de son bec le ciel rougi du soir
Ses yeux pétillent à la lumière irisée
Ses griffes sont serrées comme un dernier espoir

Il s'élance étendant ses ailes mordorées
A l'assaut du vent qui rugit pris de folie
Au dessus de cette plaine sans nouveau né
Plaine jadis sanglante aujourd'hui sans un cri

Elle fut théâtre de bouleversements
Maintenant si calme elle n'est qu'un cimetière
D'amours vaincues de peurs passées de sentiments
Le dernier soubresaut est celui-ci si fier

Cet oiseau vaguement volant virevoltant
Lâchant le vil linceul des émotions fanées
Sur cette plaine de son ombre recouvrant
Les sommets les vallons dans un soupir gêné