lundi 30 janvier 2017

Voyage dans mes souvenirs émus

Voyage dans mes souvenirs émus, je me rappelle à ma souffrance. Elle ne m'a pas oublié et entretient cette sorte d'amitié qui nous lie. Nous avançons par moment sur des chemins parallèles, elle ne me tient pas la main. C'est inutile, je la suis.
La vie s'étend derrière moi comme un champ de détritus, décharge de mes pulsions passées. Mes espoirs recherchent nourriture au sein de ces déchets. Ma quête ne s’étend nulle part, oiseau de foi enchaîné à mon poignet. Ses griffes sont depuis fort longtemps émoussées, le fil des larmes lui tranchant ce qui lui en restent.
Mes mots se perdent dans les méandres de mon esprit, les plans n'étant plus mis à jour.



Tenir ces lettres là unies, entrelacées
Sans faiblir de la main mais mon coeur décimé
Accoler les mots les plus insensés sans peur
Empreints de sensualité et de terreur

Faire voguer librement les phrases sans fin
Engoncées dans mon âme asservie sans destin
Souffler un vent sanglant sur ce blanc parchemin

Créer une tempête inouïe d'émotions
Dans l'oeil du cyclone ressourcer ma fiction

Pour arracher de mon encre mes impressions