samedi 4 février 2017

Elle est revenue et je n'y ai rien pu faire.

Elle est revenue et je n'y ai rien pu faire.
Qui ? Mais mademoiselle tristesse, bien sûr.
Encor ? Finalement je dois plutôt l'aimer.
Je suis un sceau qui n'en peut plus d'être troué.
Je le remplis toujours mais on m'a par l'usure.
Je me fatigue et comme lui me vide, amer.

Plus il se vide et plus je sombre dans le noir.
Je me dis souvent, ce n'est qu'imagination !
Rêve ou pas ? Je ne voie plus la séparation.
Plus je perds cette notion, plus je perds espoir.

Mademoiselle sans sourire m'envahit.
Elle ne me lâche plus depuis bien longtemps.
De temps en temps l'oubli, mais elle est toujours là.
D'ailleurs il y a pire, elle ne gêne pas.
La plus dangereuse, c'est mademoiselle démence,
Car c'est elle qui me pousse dans mes limites.

Je pense qu'au fond, mesdames folies et pleurs
Sont deux réalités d'une même entité.
Imaginée ou non, elle est cause d'effets

Comme ces textes pour oublier ma terreur.

Imprimer la page