lundi 6 février 2017

La Lune éclate en sanglot gris

La Lune éclate en sanglot gris
Pudique elle se cache en quart
Elle n'ose plus, non par mépris
M'offrir pleinement son regard

Ma douce amie, face cachée
Reste dans l'ombre égarée
Elle ne veut m'éviter pourtant
Son reflet se fait absent

Poursuivant sa course lointaine
Au milieu des étoiles naines
La distance qui nous sépare
Fait d'elle pour moi un doux phare

Mais elle reste inaccessible
Un espoir si tendre impossible
De m'approcher si je tentais
La Lune noire deviendrait

Et ses rayons charmants perdus
Briseraient mon cœur mis à nu
Dans le néant je plongerais
Mon âme morte à tout jamais