mercredi 8 février 2017

L'hivers a fait perdre aux arbres toutes leurs feuilles

L'hivers a fait perdre aux arbres toutes leurs feuilles
Un froid mordant couplé à un vent si violent
Fige n'importe quel espace, toute vie

Miroir de mon âme, caboche tout en deuil
J'observe un paysage en tout point ressemblant
Mes larmes sont gelées, Mon Amour est partie

L'éclipse est totale, la douleur à mon seuil
Je ne peux plus bouger mes bras restant ballant
Les troncs servent d'appui mais la Lune m'oublie

Si le printemps revient, les fleurs de mon cercueil
Survivant viendront là embaumer un instant
Pourtant ce caveau est et restera mon lit

Quand la vie renaitra, rien ne sèchera l'œil
De l'amoureux cloitré sur place pourrissant
Mon corps bougera mais restera désuni

Les fleurs, les abeilles et même l'écureuil
Profiteront d'un ciel bleu propice et clément
Je resterais dans l'ombre, une vie en sursis

Imprimer la page