mardi 21 février 2017

Minutes qui s'égrainent et combats de titan (avant la séparation)

Minutes qui s'égrainent et combats de titan
se succèdent dans ma tête comme autant de coups de marteau que donne le forgeron pour donner belle allure à l'objet qu'il façonne.
Je me plains et pleure sur moi, nombrilisme insupportable qui m'accable. J'essaye de changer, d'opter pour l’optimisme mais toujours un vent nauséabond et putride vient souffler entre mes tempes raisonnantes.
Après le supplice de Tantale, le mien plus pervers encore car je ne suis pas seul impliqué, chaque fois que j'espère, mon désir s'envole dans la tourmente, et j'entraîne dans ma chute ( n'ai-je seulement un jour pas chuté ? ) l'être le plus magnifique qui soit à mes yeux charmés. Je creusais un trou pour moi, maintenant je le creuse pour deux.

Imprimer la page