lundi 6 février 2017

Mon Maître

Mon cerveau est la prison d'une infinité
D'acteurs à différentes personnalités.
Chacun croit être le personnage central,
Celui qui sera déterminant ou vital.

Il y a le fou sanguinaire et assassin,
Le visionnaire d'un futur sans lendemain,
L'amoureux transit et l'aveugle cartésien,
Ainsi qu'un poète égocentré et crétin.

Mais aucunes de ces parties n'a le pouvoir
De diriger cette sale vie sans espoir.
Le vrai maître est ignoré, caché dans le noir.
Il est commun à tous et pourtant illusoire.

S'il ne manifeste sa puissance jamais,
Mais n'en restant pas moins le maître incontesté,
C'est qu'il attend son heure déjà programmée,
Monarque Noir à la patience calculée.