mardi 21 février 2017

Ombre parmi les ombres,

Ombre parmi les ombres,
mon esprit déraille et s'embourbe dans le désespoir le plus complet. Jeu fantasmagorique qui me fusille le plus petit espoir dès sa naissance.
L'avenir n'existe plus. Seul un passé lourd de tempêtes et de désertifications m'obsède aujourd'hui. Chaque jour est le même que le précédent, épopée d'une descente aux enfers cérébraux. Sans demain, il n'y a plus d'espérance ! Et je demeure sur mon calendrier à hier.
Je commence à ne plus savoir (ou vouloir savoir) qui je suis, où je suis. Mon 2e visage s'affiche de plus en plus nettement. Un visage buriné de colère, de folie et de peur. Je sombre... Non ! Je suis déjà, depuis longtemps mais j'en doutais encore, dans les fins fonds des abysses que peut comporter l'âme humaine. Absorbé par les limons d'une défécation sentimentale, mon cœur sent la m... Il pue également la charogne de mon corps.

Imprimer la page