vendredi 3 février 2017

Regard

Son regard de côté charmant
Fige le temps sans le geler.
Là est observé la beauté,
Parfois cruelle ou bien amante.

Son arrogance est une épée
Aux tranchants acérés, blessants.
Son sourire devient onguent
Pour qui sait le voir, l'accepter.

Ici tout est dit, dévoilé, délié
Haines et passions révélées
Dans un océan coloré.

Et si tu cherches sans semblant,
Tu pourras, tel bateau voguant,

Aimer, pousser plus par ce vent.

Imprimer la page