lundi 20 février 2017

Si le vent souffle dans mes cheveux

Si le vent souffle dans mes cheveux
C'est pour nettoyer toutes ces toiles
Qui hébergent tant d'araignées
Mon cerveau est devenu le caveau
De mon âme asphyxiée
Mon corps a réussi à immobiliser
Mon cœur afin me mieux le violer
Et l'étendard de la folie a disparu
Seul reste son ombre devant mes yeux monochromes
La couleur qui me reste est celle de mes veines
Alors d'un revers de main dans mes cheveux
Je souffle le vent de l'oubli

Imprimer la page