jeudi 2 février 2017

Un ange aimé

J'embrasse un ange aimé
Mes lèvres vers un baisé
Sa robe embrasse épique
Ses courbes magnifiques

Je lui parle du cœur
De toute ma candeur
Nous tournons valse émue
Elle suit ses pieds bus

Je voudrais caresser
Son corps son âme ambrée
Mes mains n'arrivent pas
A saisir cette aura

Je voudrais respirer
Son doux parfums boisé
Mes sens ne captent rien
Mon corps se perd sans lien

Et mon âme s'affole
Je perds ma douce idole
L'ange au regard braisé
S'efface et disparaît

Une illusion du passé
Me hante avec excès
Pharmacopée en place
Garde ma tête en grâce

Mais mon cœur et mon âme
Versent tous deux des larmes

Imprimer la page