vendredi 3 février 2017

Un couple éternel

Sensations étranges, parfums voluptueux,
Lumières tamisées, musiques merveilleuses.
Allongée à côté de mon corps étendu,
Ses yeux sont refermés, son sourire inconnu.

Son teint pâle, calme, ses cheveux magnifiques,
Des fleurs de toutes couleurs sont autour de nous.
Comme pour éviter de gêner son époux,
Elle ne bouge pas, son souffle imperceptible.

Les orgues clairs viennent d'arrêter de jouer,
Les encens allumés une dernière fois.
Les gens sortent de la salle sauf toi et moi,
Nos mains d'une pâleur extrême, mariées.

Plus tard on fera disparaître nos deux corps,

Notre Amour Éternel laissant place à la mort.

Imprimer la page