mardi 28 mars 2017

L'arbre dressé

Le silence sur la plaine envahit l'espace
Une rivière aride a oublié son eau
Source de vie pour tous, elle est un échafaud
La terre à fleur de peau met ce monde en disgrâce

Seul un arbre dressé et fier ici résiste
Ses racines plongeant loin dans les profondeurs
Ses feuilles sont vertes, se fruits on des odeurs
Un rempart à la mort, il se bat, il persiste

Balayé par le vent drainant le mortel sable
Soulevé de ce sol séché sans souvenir
Il abrite d'autres vies emplies d'avenir
Ses efforts incessants sont un poids qui l'accable

Et pourtant continue pour lui et pour les autres
A survivre au milieu de ce désert sordide
Drapeau d'espoir planté droit vers ce ciel torride
D'une quête, d'une foi, il en est l'apôtre

Ses bourgeons sont un pied de nez à l'abandon
Il hisse ses feuilles vers un doux firmament
Ce sont ses peurs, ses joies et tous ses sentiments
Dressés en étendard comme unique raison

Imprimer la page