dimanche 26 mars 2017

Mes souvenirs seront ce futur

Je vogue et divague, vagues vives, gravant
Via mes gants versant mon glaive en vers déviants
Mon sang s'écoulant, des mortes consolations
En symboles sacrés soumis à mes passions

L'espoir se déporte sur ces pages, m'emporte
Épris par un passif si profond qui m'exhorte 
A sortir de mes sens physiques et soumis 
Souffrant certes folie, mais exaltant ma vie

Je m'abandonne en mots balançant mes blessures
Selon des battements imbriquant la mesure
Là où mon cœur s'effrite en sonnets désaxés
Fixant l'effondrement d'une âme massacrée

Chaque maux figé dans un tempo infini
Mes tréfonds sont fixés à jamais pour l'oubli
Ou pour un avenir invisible, inconnu
Mes souvenirs seront ce futur, moi exclu