vendredi 14 avril 2017

Automatique : L'oiseau ne peut pas s'envoler

L'oiseau ne peut pas s'envoler, cloué au sol par ses chaines
Il regarde le ciel comme un avenir impossible
Il contemple ses congénères qui inconscients planent dans les airs
Lui ne peut que les observer, ses ailes coupées par son amour défunt

Son plumage n'est plus aussi beau qu'avant, il dépérit
Mais sa volonté de vivre n'est pourtant pas limitée
Il sautille désespéré de sentiment en sentiment
Mais son avenir ne le conduira plus vers le firmament

Il chante une mélodie, un requiem d'un amour impossible
Ignoré par la plupart des formes de vies qui l'entourent
Seule la nature lui sait grès de vivre encore
Alors il continue de psalmodier ses vœux du passé

Il ne craint pas la mort, il ne la désire pas non plus
Il vit au jour le jour, puisant dans le Soleil le réveil
De son corps et de sa raison, dans la Lune l'éveil
De ses passions et de ses rêves d'un monde parfait

Il sait que c'est impossible, cette quête ne peut voir sa fin
Mais il continue, poussé par sa transcendance d'un vol irréel
La nuit, il parcourt le ciel, s'approchant de l'opaline
Et vit enfin son amour déchu comme si c'était hier

Imprimer la page