lundi 3 avril 2017

Automatique : Résister

L'avenir indiscret de l'idole adorée
S'envole dans les flots d'un roman argenté

L'irréel souvenir d'un amour disparu
Prolonge le désir d'un passé éperdu

Si soudain les envies nourrissent les espoirs
Que le temps disparaît, tourbillon d'au-revoir

Plongeant dans les vents froids d'un chapitre écorné
Solitude essoufflée des humeurs apeurées

L'hiver sec remplacé par le doux printemps
Des idées enivrées des bourgeons d'un dément

Le temps va et revient sur ses pas affolé
Le pluriel redevient singulier désolé

L'âme sourd aux chansons d'illusions sans pardon
Le rêve se pare des atouts du démon

Sous mes yeux entrouverts, j'aperçois les erreurs
Mon tête recherche encore le bonheur

En plein jour mon être découvre l'horizon
D'un futur hébété réchauffant mes poumons

Ma quête ne saurait s'arrêter ensablée
Par un flot de larmes, j'ai choisi : résister

Imprimer la page