samedi 1 avril 2017

Et si ma vie m'était contée

Et si ma vie m'était contée entre deux portes
Ce serait un récit tel Alexandre roi
Rythmé par mon âme, chevauchant mon effroi
Brillant de milles feux, de projets en cohortes

Mon esprit explorant des territoires nus
Rencontrant des sages aux paroles si pures
La logique en accord avec mon aventure
Mes sentiments en phase avec cette ingénue

Mais l'histoire est trop belle, assombrie par les vents
De la rupture au sein de mon être complexe
Des conflits infinis, mon cœur ou mon cortex
Les deux me découpant, mes fondations brisant

Je sais pouvoir faire faire tant de progrès
A cette société, y apporter ma pierre
A cet édifice, et enfin de moi fier
Mais pour cela, il me faudrait être enfermé

Empêcher mon être de s'exprimer tout haut
Réduire ma surface en contact avec l'autre
M'isoler et jouer un rôle bien trop pauvre
Pour finir par n'être que calculs, un robot

Imprimer la page