dimanche 2 avril 2017

L'albatros

L'albatros est absurde au moment de l'envol
C'est un effort poussif pour faire qu'il décolle
Il est ridicule lorsqu'il veut se poser
C'est un crash permanent, accident répété

Mais lorsqu'enfin il vole, il est si gracieux
Libre et majestueux, un rêve audacieux
Une âme déclamant son soucis d'exister
Un cœur si merveilleux et qui veut subsister

Les vents de son destin le porte en des rivages
Où il peut rencontrer enfin milles visages
Il est si grand qu'il ne peut sa cacher des autres
Au contraire il désire être ici leur apôtre

Il ne connait pas son avenir incertain
Chaque atterrissage est un affront inhumain
Mais il reprend le ciel, poussé par cet espoir
Que son voyage le conduira à sa gloire


Imprimer la page