jeudi 6 avril 2017

Le jeu de la vie

Le jeu de la vie est fait d'une succession
De chemins se croisant, aller à gauche, à droite
De chemin de terre, bitumé, route étroite
Mais toujours avancer, permanente obsession

C'est tomber à genoux, parfois même affalé
Toujours se relever, blessé, meurtri, perdu
Mais cette volonté, survivre même ému
Plus qu'un instinct, un rêve à poursuivre affamé

Les paysages vus sont parfois beaux ou laids
Les voyageurs croisés sont de toutes natures
Inhumains avides, ou cœurs esprits matures
L'imprévu infini souffle un vent si frais

La vie n'est qu'un jeu mais les règles inconnues
A chacun de construire en son âme et conscience
Les siennes, d'être droit, juste avec bienveillance
Personne ne gagne, mais on perd toujours plus

Le jeu ne vaut que si la vie est un moteur
Ne soyez pas cette bille roulant si vite
Dans ce cercle vicieux, au hasard si stupide
Soyez acteur, vois choix feront votre bonheur

Imprimer la page