mercredi 5 avril 2017

Vertige

Le ravin est face à moi et j'ai le vertige
La nature est aride autour de moi, désert
Ma raison m'ordonne de reculer, de fuir
Mon cœur me dit saute dans ce vide, m'attire
Je lutte, résistant à l'appel, désespère
De moi, que reste-t-il à part quelques vestiges

Je ne regarde plus le passé las gravé
C'est bien vers le futur que se tourne mes pas
Mais où le conduira cette course vénielle
Je cherche mon chemin, funambule sans fiel
Je tremble insoumis et mes douleurs sans éclat
Me renvoient l'image d'un démon affamé

Je ne sais où je vais mais j'aperçois le vide
Qui pourrait me perdre, je doute de mes forces
Mon auto-critique est ma plus grande faiblesse
Elle guide mes choix, me pousse à la détresse
Autant qu'elle forge de mon arbre l'écorce
J'ai peur d'être isolé, mon visage se ride

Sauter ou reculer, lequel des deux choisir
Lequel est la fin ou le début d'un espoir
Risquer tout, m'enfermer, laquelle des histoires
Sera porteuse d'un futur, d'un avenir