mercredi 3 mai 2017

Automatique : Et si le vent

Et si le vent soufflait sur la plaine
Des désirs avoués pour les faire s'envoler
Et si le vent était cette petite folie
Qui anime notre âme dans la nature virginale

Et si le vent rampait dans notre cerveau
Tel un serpent amoureux, se complaisant de nos désirs
Et si le vent portait aux nues nos idéaux
Tels des drapeaux de cavalerie avant la charge

Et si le vent inspirait nos émotions
Au delà des montagnes de la solitude
Et si le vent caressait notre peau sensible
Comme autant de doigts amoureux

Et si le vent pansait nos plaies les plus profondes
Séchant les larmes de nos âmes insoumises
Et si le vent ranimait tous nos espoirs
Comme un feu de Saint Jean dans notre esprit fécond

Et si le vent était la vie, voguant libre
Par dessus les océans de nos oripeaux
Et si le vent était en nous, prêt à rugir
Par nos mains guidant nos mots sur ces lignes

Et si le vent n'avait d'autres buts que d'avouer
Notre existence pour nous rendre plus léger

Imprimer la page