vendredi 12 mai 2017

La vie ne m'apprend rien

Un jour, quelqu'un a dit : la vie ne m'apprend rien
S'enfermer dans sa tête, un caveau de soupirs
Isolé, sans parler, et tout près du délire
L'effondrement est proche, absence de soutien

Mais si l'on ose aller vers les autres, prudent
Doucement, honnête, la vie même détruite
Prend une autre couleur, l'histoire une autre suite
Les échanges riches de fleurs, de doux moments

La vie nous apprend à survivre et à aimer
Les larmes ne sont pas un mal mais un sourire
En devenir, espoir d'un lendemain. Respire !
Ouvrir ses poumons aux parfums d'humanité !

Vivre n'est pas facile, affronter ses démons
Savoir faire un pas de côté pour changer d'angle
Et avoir un autre regard sur ce qui nous étrangle
Accepter de rêver un monde plus fécond

Chacun prend son chemin, et peut choisir son train
Sans dérailler, vivant, parfois en s'enfonçant
Dans les abimes d'un cœur blessé et sanglant
Parfois dépassant les nuages du chagrin

Espérer est un choix, contre les éléments
Déchainés entourant nos vies sans avenir
Se relever encore, ancrer son devenir
Ne pas rester tout seul, en pensées, au présent

(inspiré de Daniel Balavoine : La vie ne m'apprend rien)