lundi 8 mai 2017

L'oubli n'est pas de mise

L'oubli n'est pas de mise, il est un lent poison
Qui vient pourrir nos vies, en refusant d'apprendre
Se souvenir n'est pas un mal, ou pour comprendre
Ou pour garder les bons instants, les floraisons

Effacer le passé conduit l'humanité
A répéter toutes ses erreurs, ses errances
A rejeter les grands cœurs purs, en résistance
Contre l'aveuglement de cette société

L'oubli ne soigne pas l'amour déchu, vaincu
Il contribue à des extrêmes inutiles
Se souvenir est un pas qui n'est pas futile
Il reconnaît l'autre, ses choix, même reclus

Aimer est une rose éternelle et cruelle
Elle a des épines mais elle a un parfum
Qui ne saurait partir, tout comme les embruns
Que l'océan de vie porte en ses vagues belles

Alors on est blessé, on saigne, chaque maux
Nous projetant dans des abysses des plus sombres
Nous ne sommes parfois qu'un reste de notre ombre
Se souvenir conduit à les transcrire en mots

L'apprenti poète veut retrouver cet air
Si pur, passé, vécu, le métamorphoser
Si possible, tendre, en universalité
Et vivre sans remords, préservant ce mystère

Imprimer la page