jeudi 1 juin 2017

Je t'ai perdue, Je suis à nouveau moi

Je t'ai perdue un soir d'hivers, si froid, si sec
Cela faisait longtemps déjà que tu partais
Mes yeux ne voulaient pas l'imaginer, jamais
Tes mots une lame, le signal d'un échec

Je t'ai perdue dans un silence sinueux
Ma raison étouffant mon être dévasté
Et mes maux ignorés, la logique a parlé
Dans ses chemins glacés de nuages brumeux

Je t'ai perdue dans mes nuits, dans mes jours, éclipse
Ma lumière éteinte, cognant contre les murs
Mon esprit éperdu, mes rêves sans futur
J'ai cru disparaître, ma vie dans une ellipse

Agenouillé, les yeux fermés, méditation
J'ai observé les flux et reflux des passions
Je les ai laissés me traverser sans friction
J'ai accepté, je suis devenu ma fusion

Face au lac, surface troublée, j'ai inspiré
L'air vif s'est déployé dans toute ma conscience
En quête de l'éveil, d'amour et de patience
Le temps s'est ralenti, enfin j'ai expiré

Mon lac de se lisse sous mon souffle léger
Mes sentiments sont là mais n'en suis pas esclave
Ma logique m'aide mais n'est pas une entrave
Ma conscience dicte mon chemin libéré

Une main sur le sol, l'autre au ventre
Le flux de l'énergie me traversant, blancheur
Soignant mon âme et mon cœur, sans plus de torpeur
Je suis à nouveau moi, je retranscris mon centre