dimanche 27 août 2017

Ses yeux bleus océans

Ses yeux bleus océans me bercent dans mes rêves
Une brise légère poussant ma frêle barque
Je ne vois plus la côte assommée sur ses grèves
Des vagues, écumes blanches laissant leur marque

Ses cheveux blonds volent suivant le vent sans voix
Aucun son ne sort plus de ses lèvres cachées
C'est un silence flou, un brouillard sans effroi
Mais où le temps suspend son cour, mon cœur penché

Son corps dissimulé désespère mon âme
D'exprimer au-delà des mots les sentiments
Quelques photographies soulèvent quelques larmes
Seule réalité d'un passé, d'un moment



Imprimer la page