lundi 25 septembre 2017

Automatique : Amour ou souvenirs ?

Est-ce qu'aimer dans son cœur, dans ses rêves, dans son ventre
Mais sans jamais pouvoir des mains toucher son amante
Est-ce qu'aimer ainsi ignoré à jamais, dans les limbes de mon esprit
Est-ce de l'amour ou des souvenirs, un malaise, les échos de mes cris

Perdu dans mes pensées, je voudrais pouvoir réinventer le temps
Mais celui-ci n'est plus hier et ne sera plus demain, tel le vent
Ces reproches dont je ne connais pas la nature, non dits
Ces silences qui m'emprisonnent dans un rôle sans habit

Mes actes et mes mots parlent pour moi, mais leur mémoire est courte
Ma conscience est sereine, mais ma douleur est vive de ces joutes
Auxquelles je ne veux pas rendre les coups, non violent
Je préfère être blessé en silence et saigner sous mon catogan

Un jour son âme verra peut-être la vérité et la passion que j'avais
Les sacrifices que j'ai moi aussi réalisés, sans aucun effet
Un jour elle pourra me parler à nouveau comme à un humain
Et non comme à une bête maudite que l'on veut étrangler de ses mains

Un jour elle se penchera, non par amour, mais par compassion
Je ne veux plus la voir hormis dans mes rêves, mes visions
Penchée sur moi, tel un ange léger qui disparaîtra au matin
Dans ces instants, elle me tient la tête sur son épaule, sans chagrin

J'accepte son choix, ses critiques, même si la vérité en est absente
C'est son libre-arbitre, fussent-elles une lame pour mon âme démente
Je l'ai aimé, je l'aime, je l'aimerais jusqu'à la fin de mes jours
Et peut-être même au-delà. Pour moi, amour rime avec toujours...


Imprimer la page