dimanche 24 septembre 2017

Beauté opaline

La Lune m'accueille dans ses bras charmants
Je me promène dans mes souvenirs d'antan
Comme si tout ceci était toujours mon présent

Sa beauté opaline est parfois voilée d'un nuage
Mes émotions explosant de toutes parts, en rage
Mon cœur à l'abandon, sur mon océan, un naufrage

Je cherche mon étoile, ma muse, mon éden
Je ne trouve que des larmes qui se promènent
Sur mes joues, j'ai perdu mon éternel hymen

Alors j'imagine que ce nuage prend les contours
De ma Roxane, endormie, cachant ses atours
Et moi de la voir s'évanouir à l'approche du jour


Imprimer la page