dimanche 17 septembre 2017

La beauté cachée

La beauté humaine se cache très souvent
Sous un fard, les yeux mats, se dissimulant
Sous une capuche, la tête recouvrant
Sous un lipstick rouge, les lèvres s'entrouvrant

L'émotion se déploie sous des draps de soie blancs
Sans faux pli, en douceur, comme un lac transparent
Pudique, insoumise, l'âme au soleil levant
Rien ne saura stopper ses longs pas de géant

Masquant son histoire, passé las révolu
Elle ne vit que pour son grand amour déchu
Et pourtant, un début de sourire confus
Efface la froideur d'un automne reclus

Les mains voudraient saisir l'être aimé en douceur
Mais elles n'attrapent que le vide des pleurs
Elles se raccrochent au plis du débardeur
Camouflant en soupirs ses plus terribles peurs


Imprimer la page