dimanche 10 septembre 2017

Le regard perdu

Le regard perdu dans la nature magnifique
Environnante et douce éveille en moi un rêve
Une pensée profonde de la vie sans oblique
Une éternité folle embarquant mon Ève

Le lac reflète mon cœur sans un froncement
Le calme est partout en moi et autour sans fin
Le Soleil inonde mon âme, firmament
D'un jour nouveau après la Lune et son parfum

Le ciel sans nuage au-dessus des ma tête
La terre sous mes pieds, me présente un cosmos
Mes yeux voient le visible à jamais obsolète
Mes espoirs se perdent dans cet azur précoce

Je voudrais m'envoler, me métamorphoser
Devenir un autre, pouvoir être inconscient
Enfin débarrassé de mes noires nausées
Pour ne conserver que mon être, égo absent


Imprimer la page